Les habitudes de consommation

Ha ... Mémoire quand tu nous tient.

Nous avons tous dans notre entourage une personne qui nous dira que le café est amer, qu'il est mauvais pour la digestion, qu'il "tourne les boyaux" , qu'il empeche de dormir, ou pire qu'il n'est pas sain pour la santé.

Toute ces petites réflexions et autres aprioris viennent d'un autre temps, d'un abus des négociants grossistes appliquant plus la politique de la marge haute que la politique du gout et de la qualité, et d'une meconnaissance de l'évolution des productions de café.

La comparaison est aisée avec le vin. Si vous consommez des vins peu chers, produits en tres gros volume et ou la quantité prime avant la qualité, vous aurez quelque chose de très facilement critiquable. A contario, en consommant un vin, certe un peu plus cher, mais produit et recolté moins mécaniquement et vinifié dans les caves du viticulteur, vous aurez alors un vin de qualité et vous formulerez certainement beaucoup moins de critiques.

Le café c'est exactement la même chose. Il y a café et café !  J'ai personnellement bu des cafés, dans des bars et autres restaurants, infecte, qui pour le coup étaient plus que critiquable. Mais j'ai aussi bu des cafés exellents, dans des établissements ou justement la qualité passe avant la quantité. Leur marge est moins importante mais le client ressort avec le sourire et garde en mémoire un établissement de qualité.

Il faut oublier le café de nos grands-mère qui restait au coin du poële pour être toujours chaud ou bien le café GD qui tire vers le bas la qualité.

Reformulez votre besoin et votre envie en terme de café.

Les médias nous aident dans ce sens en diffusant divers reportages sur la mal-bouffe et les techniques de rentabilité d'un produit.

Demandez-vous pourquoi les épiceries-fines se developpent.

 

Un bon café attire les amis !  Un mauvais les fait fuir !